Technique

Dans cette rubrique vous trouverez des articles et conseils concernant les aspects techniques, critères de choix, etc.

Me maintenir informé

Sécurité

Sécurité

La mer peut être dangereuse... Pour que la plaisance reste un plaisir, le respect de certaines règles de sécurité est indispensable.

Ocqueteau a signé un partenariat pour fournir la SNSM en bateaux mais surtout pour apprendre de son énorme expérience. Alors vous aussi : aidez la SNSM par vos dons et surtout apprenez de son expérience en lisant les consignes qui suivent !


LES REGLES DE SECURITE :

Qui  mieux que la SNSM peut nous rappeler les règles de sécurité essentielles ? Alors faites lui confiance et retenez bien ces 10 commandements du plaisancier :

Avant de prendre la mer à bord d'un bateau de plaisance :

1. Vérifiez l'état du navire après hivernage et en particulier lorsqu'il s'agit d'une location pour éviter les mauvaises surprises.

2. Contrôlez les équipements de sécurité dont la place et le fonctionnement doivent être connus de tous afin d'être rapidement et efficacement utilisés.

3. Possédez des moyens radio VHF fiables et contrôlez-les. Grâce à eux, vous pouvez contacter les capitaineries, alerter les CROSS, communiquer avec les secours et être localisé par les sauveteurs. Si vous ne possédez pas de VHF, faites le 196 sur votre téléphone portable pour alerter les secours.

4. Ayez toujours à bord de votre bateau, pour votre survie : boissson, nourriture, pharmacie et vêtements de protection.

5. Prenez la météo avant d'appareiller : Météo Marine, France Inter, Météo France ou messages du CROSS, indispensables pour prévenir les variations météorologiques rapides.

6. Renseignez-vous sur les conditions locales. Contactez la capitainerie.

Pendant la navigation :

7. Le port du gilet de sauvetage doit être systématique.

8. Vous naviquez en famille : lors des manoeuvres délicates, cantonnez les enfants à l'intérieur du bateau.

9. Mieux vaut être plusieurs personnes expérimentées à bord d'un bateau. Montrez à chaque membre de l'équipage, s'ils ne sont pas compétents, comment mettre en panne, mouiller une ancre, utiliser la radio de bord et lancer un message de détresse.

10. Restez à bord : ne quittez jamais votre bateau tant qu'il flotte ou votre planche à voile. En cas de problème, ils se repèrent plus facilement qu'un homme à la mer.

 

ESSENCE OU DIESEL ?

Sur un bateau, la sécurité est la première priorité devant les performances et le confort. Chaque fois que cela est possible, ne pas avoir d'essence (carburant fortement déflagrant) à bord est préférable. A ce titre les motorisations diesel garantissent un niveau de sécurité optimum.

Du point de vue risque incendie, l'inboard diesel est donc de loin la meilleure solution.

Les motorisations hors-bord essence obligent à avoir un réservoir d'essence à bord ce qui augmente nettement le risque incendie. Mais le moteur reste en-dehors du bateau ce qui diminue le risque d'accumulation de vapeurs explosives dans le bateau, le moteur étant la principale source de vapeur d'essence (chaleur et fuites).

Les motorisation inboard essence, sont de loin les plus sensibles au risque incendie et au risque d'explosion. La présence du réservoir et du moteur dans la cale du bateau y concentrent les risques de fuites et de vapeurs d'essence, augmentant sensiblement le risque d'explosion. Il suffit alors d'une micro-étincelle lors de la mise sous tension du bateau pour déclencher une explosion (Article sur l'explosion d'un bateau au port de la Rochelle) ... C'est pourquoi, les motorisation inboard essence sont à proscrirre pour les bateaux de croisière.

Un excellent article de Powerboat & ribs (en anglais) sur l'intérêt du diesel et l'essais de l'EVINRUDE 30 MPE bi-carburant